Présentation de la saison

22ème édition !

Encore ?

Oui, encore ! Déjà 19 ans qu’on remet le couvert chaque année. Et non, on ne s’en lasse pas. On pourrait car tout passe, mais rien ne se perd réellement. Il y a de cela déjà 30 ans était relevé l’orgue exceptionnel de notre bonne vieille église, veillant sur la vallée. Bien des années ont passé, l’association « Autour de l’Orgue » créée en 2001 fêtera l’an prochain ses 20 ans d’existence. Donc, pourquoi se priver quand d’autres abandonnent ?

« - Mais on a déjà fait entendre et voir des tas de choses !
- Et alors ?! On en veut encore ! »

L’art n’a pas de limites, pas de voies toute tracées, pas d’itinéraires prédéterminés C’est en cela que le chemin est beau. Et cette année il sera d’autant plus beau que l’orgue sera à nouveau associé à des instruments jamais entendus à Contz-les-Bains ! Les charmes profonds de la contrebasse côtoieront la sensualité de la clarinette et le sourire de la mandoline tout en recherchant le plaisir d’une rencontre inédite entre l’orgue et le jazz. Encore de l’orgue ? Oui mais, après tout, ce n’est pas l’orgue que l’on vient chercher, c’est le plaisir de se retrouver le temps d’une pause dans nos vies agitées, perdues entre le coût de l’essence qui flambe et les lois sur la retraites qui tardent, entre une vie rêvée et une vie à rêver. Alors oui : « Encore ! » Encore une saison, encore de nouveaux artistes, encore des sons nouveaux à trouver, des rencontres à faire, des idées à partager... Ah bah tiens, d’un coup on n’oublie l’envolée des prix, l’aigreur sociale ou le climat qui flanche. On se concentre sur l’essentiel : l’être humain ! Celui que l’on ne croit capable de rien mais qui a fait de l’art sa plus belle croyance. Aux sombres heures des extrêmes, des gourous en tout genre, et des beaux penseurs, il existe encore un don précieux que l’homme n’a de cesse d’explorer : l’art et culture. Autour de l’orgue c’est encore tout cela. C’est un petit village de Lorraine qui fait encore vivre son patrimoine, où les mélomanes se retrouvent encore autour d’un petit verre de blanc de Moselle après le concert, où il y a encore un temps pour soi, un temps pour nous, un temps pour rêver, un temps pour l’art. Et comme le rappelle si bien le philosophe Epictète : « Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n’est pas encore ».


Encore bonne saison à toutes et à tous !

L’équipe d’Autour de l’Orgue