Percussions africaines et orgue

Dimanche 17 mars 2019, 17h00

  • Jacob DIBOUM, percussions, guitare, chant
  • Michaël MATTHES, organiste titulaire de l'église de Saint-Germain-l'Auxerrois à Paris

 

Jacob Diboum Michaël Matthes

 

Programme du concert :

  • Prince of Denmark's March Jeremiah CLARKE (1674-1707)
  • "Kribi" Jacob DIBOUM (*1955)
  • Pastorale Johann-Sebastian BACH (1685-1750)
  • "Man" Jacob DIBOUM (*1955)
  • Choral "Jésus que ma joie demeure" Johann-Sébastian BACH (1685-1750)
  • Air (Ouverture en ré majeur) Johann-Sebastian BACH (1685-1750)
  • "Nin yé djon" Jacob DIBOUM (*1955)
  • Trumpet Tune Henry PURCELL (1659-1695)
  • "Tii me yoo mê" Jacob DIBOUM (*1955)
  • Prélude en do majeur Johann-Sebastian BACH (1685-1750)

 

Bio des artistes :

Michael MATTHES

Michael MATTHES a commencé ses études de piano avec Nicole Delannoy puis d’orgue au Conservatoire National de Région de Rueil-Malmaison avec Marie-Claire Alain et Susan Landale. En 1983, il entre au Conservatoire National Supérieur de Paris dans la classe d’Odile Pierre. En même temps, Pierre Cochereau aura à cœur de lui prodiguer maints conseils dans le domaine de l’improvisation et il travaillera l’analyse, l’harmonie, le contrepoint et la fugue avec Yvonne Desportes et Marcel Bitsch. Après l’obtention de plusieurs premiers prix, il étudie les œuvre pour orgue de Jeanne Demessieux auprès de Pierre Labric. Lauréat de la Fondation G. Cziffra en 1986, il reçoit des mains-mêmes du pianiste la Médaille d’Or de sa fondation en 1987. La même année, il devient le plus jeune soliste de Radio-France et donne son premier récital à Notre-Dame de Paris. Sa carrière de concertiste international commence alors, qui l’amène à participer avec passion à de prestigieux festivals (Villa Medicis à Rome, Radio-
France, Saint Bertrand de Comminges, Darmstadt) et à représenter l’école française sur les scènes internationales (Etats-Unis, Russie, Hongrie, Turquie et Europe). En tant que soliste, il joue et enregistre, sous la baguette des plus grands chefs, avec l’Orchestre de Paris, l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre de l’Opéra Bastille et l’Orchestre Colonne. Au contact de Jean-Jacques Grunenwald, de Jean Langlais et d’Olivier Messiaen sa passion pour la musique française du XXe siècle grandit au point d’orienter sa carrière. Il est considéré aujourd’hui comme l’un des plus brillants représentants de la tradition de la grande école d’orgue française du XX siècle fondée par Marcel Dupré. En 1991, il interprète en première mondiale,
l’intégrale de l’œuvre pour orgue de Marcel Dupré en neuf concerts. Auteur de nombreux enregistrements discographiques (Deutsche Grammophon Gesellschaft, Denon, Signum Classics), il dispense régulièrement des master-classes sur le XX siècle, en France et à l’étranger. Aujourd’hui, Michaël MATTHES est organiste titulaire de Saint Germain l’Auxerrois à Paris et professeur au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Troyes. Michael MATTHES a été fait Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres en 2007. En 2017 il a été élu membre de la Société Académique de l’Aube.

Jacob DIBOUM

Jacob Diboum, vous le connaissez ? Lui, il connaît le monde entier. Il le peint. Il le peint avec des notes, comme ses tableaux, et avec toute sa bonté.
Cet artiste français d’origine camerounaise, s’amusant habilement des mots et des mélodies, a de multiples facettes, musicien, auteur, compositeur,
interprète, danseur et plasticien. Sa musique s’en ressent ; sa palette de création repose sur le métissage et la conscience de l’autre, la fraternité, le partage. De la pure world music... Après avoir été auteur, compositeur et interprète dans différents groupes comme Fako Alto, Tam-Tam Brousse Band, Gang H, Totogo pendant plus de 10 ans, et après avoir joué en avec le claviste Jean Philippe Rykiel, avec le guitariste Paolo Pondi Nyaga, ou encore composé la musique pour le film (Y’a bon les blancs) de Marco Ferreri, il décide de mettre en place un concept musical et un état d’esprit : l’AFRO RATATA. Jacob Diboum présente son album “AFRO RATATA” Concept musical qui prend racine à partir de son ADN rythmique, mélodique et de sa pédale loop. L'AFRO RATATA désigne aussi bien le tempo intime propre à chacun que le rythme du coeur. C’est la “signature musicale” d’un Individu. Partant des rythmes camerounais traditionnels, il ouvre ses mélodies aux sonorités qui flirtent avec le jazz, le reggae et les mélopées africaines. C’est un savoureux mélange de musiques traditionnelles africaines, contemporaines et de groove rythmique. La musique de son album AFRO RATATA est généreuse, dansante, métissée et ne ressemble à rien d’autre qu’à de l’AFRO RATATA ! Un voyage festif à travers le monde.....
Jacob Diboum est Assistant d’enseignement artistique principal percussions africaines au Conservatoire “ Marcel Landowsky “ de Troyes. Accompagne les classes de danse jazz, donne des cours de percussions africaines, ainsi que des cours d'éveil d’éducation artistique et culturel.
Donne des cours de danse et de percussions africaine à la Maison Pour Tous de Sainte Savine.

Le + du concert :

  • Concert commenté
  • Rencontre avec les artistes à l'issue du concert
  • Cocktail à l'issue du concert